Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 07:37

L’aspirateur, devenu si courant dans nos logements s’y est difficilement trouvé une place. En effet jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, en raison de son coût, c’est un objet de luxe réservé aux plus fortunés.

La première invention avec dépôt de brevet que l’on peut qualifier d’aspirateur est due à Ives W. McGaffey le 25 juin 1869 à Chicago.

il s’agit d’une petite machine très légère appelée Whirlwind  qui utilise le vide pour aspirer la poussière. Un seul défaut notable : il faut tourner la manivelle en même temps que l’on pousse l’engin pour aspirer, ce qui rend son utilisation difficile.

En  1901, un ingénieur britannique, Hubert Cecil Booth, développe l’idée en motorisant cet appareil  qui va être utilisé pour nettoyer les trains. Mais cette fois encore, la machine est vite mise de côté. Car pourvu d’un énorme moteur à essence, elle nécessite d’être tirée par des chevaux pour l’amener devant les compartiments à nettoyer 

 

L'ASPIRATEUR

 En 1905, le brevet d’un autre type d’aspirateur à soufflet muni d’un tuyau flexible prévu pour lessiver les tapis et carpettes est déposé par Walter Griffiths. Il s’agit du plus proche prototype de notre aspirateur moderne.

Le déclic va venir en 1906 d’un concierge du nom de Spangler, qui va fabriquer un aspirateur électrique à l’aide d’un ventilateur, d’une boîte et d’une taie d’oreiller associées à  une brosse rotative décollant la poussière pour mieux l’aspirer. Ayant fait breveter l’engin en 1908, il vend son invention à la société de son cousin Hoover qui va améliorer et développer le produit pour en faire   l’instrument domestique courant que nous connaissons aujourd'hui

 

L'ASPIRATEURL'ASPIRATEURL'ASPIRATEUR

Tout d’abord, un obstacle de taille : le poids qui va être réduit d’environ 20 kilos au départ à 4 ou 5 kilos. Puis le sac en tissu des débuts est remplacé en 1920 par un sac jetable en papier.

Hoover reste encore de nos jours, l’un des leaders mondiaux de ce type d’appareils.  

Depuis une dizaine d’années les aspirateurs sans sac ont fait leur apparition et grignotent  peu à peu les parts de marché des  modèles traditionnels. Sans oublier les fameux robots ménagers qui passent l’aspirateur pendant que vous vous installez confortablement. Là, il ne faut pas être trop à cheval  sur la propreté de votre logement. Mais paresse galopante oblige…..

Bientôt les fêtes  des commerçants de noël voire la fête des amoureux dans quelques moisalors faites preuve d’originalité pour une fois et offrez un bijou, technologique celui-là, achetez un aspirateur à l’être aimé.

Et ne comptez pas sur moi pour le service après-vente…. J))))))

L'ASPIRATEURL'ASPIRATEURL'ASPIRATEUR
L'ASPIRATEURL'ASPIRATEUR
Repost 0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 13:12

Second tour des régionales

La France va-t-elle si mal ?

Le FN est-il toujours en tête?

Déluge continu de creuses’épithètes

Sur l"ensemble des chaines de télé

De tous ceux qui l’ont tant appelé

Beauf FM, TF1 et triste compagnie

Qui en font leurs meilleurs amis

A chaque tour suffit ses le Pen

La haine n’éteint pas la peine

Et s’il en restait juste plus qu'un

Le pseudo front républicain ?

Inutile autant que mesquin

Choisir la plus cruelle (dé)raison

De voter pour d’autres bouffons

Quelle amère et accablante mascarade

Mes éprouvés pauvres camarades

Haïssons-nous les uns les autres

Vous l’invitiez comme l’un des vôtres

L’encouragiez à s’installer ici et là

Pour masquer vos tristes coups bas

Cet affligeant vieux breton xénophobe

Puis vous lui jetiez votre opprobre

Ses héritières deviennent plus sobres

Mais Fascistes, racistes elles resteront

Aujourd'hui, comme hier les bas du front

tous chantent en chœur à l'unisson.

haines et peurs comme lignes d'horizon

c 'est nous les gars de la Marine

néonazes roulés dans la farine

à gauche, imposons le désistement

surfons sur la vague du néant

La droite perdante du premier tour

semble au point du non retour

du ni-ni frileux aux extrêmes

se ramasse, repliée sur elle-même

vide politique où chacun nous ment

La France en panne de cerveaux

racle les bas-fonds des caniveaux

la lobotomie tient lieu d'argumentation

dans toutes vos successions d'émissions

au son de la real télé -beauf-attitude

solidement ancrée dans nos habitudes

puis vous paraissez vous étonnez

que la jeunesse sigle des pieds de nez

en forme de réels bras d'honneur

pour vous crier son indicible horreur.

Mais comme le fredonnait ma mère

les jours de votations naguère

vraiment pour qui vote-ton

Pour la même bande de c…..

Sur ce, je vais me rendre à l'isoloir

pour ne pas leur laisser la victoire....

Pol 13/12/2015

facho un jour facho toujours

PS : Au vu des résultats encore une bonne claque pour le meilleur soutien à droite des bas du front, le nicolas se prend de bonnes fessées élections après élections, avouées à mots à peine couverts par ses "proches", notamment NKM et ses reproches sur la politique du ni-ni qui, si elle avait été suivi aurait couté une déculottée à son parti.

Le petit Xavier Du Nord se  sent également pousser des ailes et le lui rappelle dès 20h05. La politique politicienne a encore de beaux jours devant elle. et pour l'ex UMP, une seule devise gardons sarlozy mais ça sent le roussi!!

E t demain? eh bien on reprend les "presque même" et on recommence en attendant le prochain coup de semonce et les sempiternelles promesses de changement

Repost 0
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 23:01

Chaque seconde 39.000 demandes de recherches sont tapées dans le moteur de recherche Google par les internautes.

30 000 milliards de pages indexées sur Google et 20 milliards de sites s’y ajoutent quotidiennement.

Google, devenue en valeur l’une des premières sociétés mondiales représente plus de 90% des parts de marché des moteurs de recherches. Un empire devenu tentaculaire au fil des diversifications. Difficile d’échapper à la version Big Brother façon Google.

Un jour dans le Monde de GOOGLE
Repost 0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 23:00
Pour les amateurs et les autres, Petit retour sur l'invention des fameux pétales de céréales.

corn2.jpgLe 30 juillet 1898, les frères Kellogg (John Harvey et Will Keith) mettent  au point un aliment qui va bouleverser les habitudes alimentaires de millions de personnes à travers le monde.corn5.jpg
John Harvey Kellogg est à cette époque  docteur, employé dans un sanatorium du Michigan.
 Il est également adventiste du septième jour et observe à la lettre les règles strictes de vie des adventistes, notamment un régime alimentaire rigoureux (ni tabac, ni café, ni alcool) et végétarien qu’il impose à ses patients.
Il cherche donc à mettre au point avec son frère un nouvel aliment qui respecte ces règles alimentaires. Ils essaient avec diverses céréales (riz, avoine, blé, maïs) sans résultats probants, C’est en laissant cuire malencontreusement trop longtemps des grains de blé, en les passant ensuite au rouleau puis au grill qu’ils inventent les célèbres flocons.
Le docteur Kellogg les sert simplement au petit déjeuner aux pensionnaires du sanatorium avec du lait.corn.jpg
Cet aliment devient vite très populaire auprès des malades et les frères diversifient l’alimentation en expérimentant d’autres céréales dont le maïs. En 1906, Will Keith Kellogg crée son entreprise et décide de lancer sur le marché les céréales de maïs grillées qui cette fois seront sucrées pour plaire au plus grand nombre.
La production, d’abord modeste, ne va cesser d’augmenter, et les céréales vont devenir un aliment incontournable des petits déjeuners aux Etats-Unis. En France, les Corn Flakes débarquent en 1968 et la marque Kellogg’s avec la variété de sa gamme  représente de nos jours près de la moitié des parts de marché.


corn1.jpgcorn4.jpgcorn3.jpg
Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 23:23
Certes j'en conviens, c'est peut être un peu tôt, pour déjà parler des fêtes de fin d’année, quoique...
Savez- vous qu'en France, c’est à Charles IX que vous devez le privilège de pouvoir fêter la saint sylvestre à la saint sylvestre justement ?
Voici l’histoire :
 
En 1564, pour calmer un peu les ardeurs des guerres de religion, le roi Charles IX part faire un tour de France en compagnie de sa mère, la célèbre Catherine de Médicis.
charles-IX.jpg Charles IX est alors à peine majeur et c'est plutôt madame sa mère qui dirige le pays.
Lui se rendra ensuite célèbre quelques années plus tard par le massacre de la Saint-Barthélemy le 24 août 1572. Il  y gagnera le surnom de Charles le sanguinaire notamment grâce à la formule restée dans l’histoire « Mais qu'on les tue tous! Qu'il n'y en ai plus un pour me le reprocher!».
Mais pour le moment, Charles IX est en voyage, il fait un grand tour de France aux quatre coins(?!) de son royaume et s’aperçoit que selon les diocèses, l’année ne commence pas partout au même moment. A certains endroits, elle débute à Noël, ailleurs le 1er ou le 25 mars. Bref, c’est le bazar et la confusion totale.
 Aussi , afin d’uniformiser l’année au sein du royaume, lors de son passage à Roussillon dans l’Isère le 9 août 1564, il fait ajouter un article à un édit existant qui stipule que dorénavant l’année débutera  le 1er janvier.
Voici un extrait du texte
 
article 39:
"Voulons et ordonnons qu'en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances, édicts, tant patentes que missives, et toute escripture privé, l'année commence doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier.
 Donné à Roussillon, le neufiesme lour d'aoust, l'an de grace mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne de quatriesme.

Ainsi signé le Roy en son Conseil"

champ.jpg

Mise à jour déc 2015

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 22:00

ponticelli1Un article sur la première guerre mondiale m'a remis en mémoire l'histoire de notre dernier poilu français. La biographie édifiante d'un petit immigré italien illettré arrivé clandestinement dans notre pays.

 

Lazare Ponticelli, dernier poilu* survivant de la grande boucherie de la première guerre mondiale, s’est éteint le mercredi 12 mars au kremlin-Bicêtre à l’âge de 110 ans.Il avait reçu peu de temps auparavant un hommage national, hommage englobant les 8.5 millions de soldats français engagés dans la première guerre.ponticelli 5

Devenu héros national un peu malgré lui, il a toujours affirmé son hostilité,  comme Louis de Cazenave, l’avant-dernier poilu décédé le 20 janvier 2008, au principe fixé par le Haut conseil de la mémoire combattante, présidé à l’époque par Jacques Chirac, d’organiser des obsèques de portée nationale pour le dernier combattant de 14-18.Tout comme il refusait d'être enterré au Panthéon.pantheon

Déclarant notamment:

« Je refuse ces obsèques nationales. Ce n'est pas juste d'attendre le dernier poilu. C'est un affront fait à tous les autres, morts sans avoir eu les honneurs qu'ils méritaient. On n'a rien fait pour eux. Ils se sont battus comme moi. Ils avaient droit à un geste de leur vivant... Même un petit geste aurait suffi». « On s'en est foutu un peu. Il a fallu que ce soit Chirac qui commence à bouger quand on n'était plus nombreux et qu'on était fatigués. ».

Cependant, après le décès de Louis de Casenave, Lazare Ponticelli avait fini par accepter le principe d’une cérémonie nationale simple et d’une messe aux invalides consacrée à tous ceux qui sont morts.ponticelli invalides

Lazare Ponticelli : Une histoire personnelle peu banale

Sa vie s'étale sur 3 siècles.

Lazare Ponticelli est né le 7 décembre 1897 dans le nord de l’Italie au sein d’une famille extrêmement pauvre. En 1903, après le décès de son père et de son frère aîné, le reste de la famille part pour la France rejoindre la mère partie tenter sa chance. Comme Il n'y a pas assez d'argent pour payer tous les billets, le jeune Lazare âgé de 6 est confié à des voisins. Le garçon va alors travailler comme berger et se débrouiller pour survivre. Il capture des grives qu’il vend sur les marchés.

Il a six ans et une seule idée : rejoindre sa famille installée à Nogent sur Marne dans la région parisienne. Trois ans plus tard il se lance à l'aventure, direction Paris. Il marche toute la partie du trajet qui le sépare de la frontière Française, n'étant pas certain d'avoir assez d'argent pour payer le voyage tout en prenant soin d'avancer pieds nus pour ne pas abîmer ses sabots.

Un matin de 1906, il arrive Gare de Lyon à Paris. Lazare Ponticelli, 9 ans, parle seulement Italien et ne sait ni lire, ni écrire. Après avoir erré plusieurs jours dans la gare, il est pris en charge par une famille italienne durant quelques mois. Puis il se retrouve à Nogent sur Marne où vit une importante communauté italienne (voir le livre les Ritals de Cavanna) et devient d’abord ramoneur puis vendeur de journaux

Au début de la guerre, à 17 ans à peine, il triche sur son âge et s’engage dans la ponticelli4 légion étrangère où il retrouve l’un de ses frères.

Au combat sur le front près de Soissons, il est démobilisé de force en mai 1915, car l’Italie vient d’entrer en guerre et Lazare doit porter l’uniforme de son pays d’origine. Déçu, il dira dans ses mémoires : "Je pensais que m'être battu pour la France avait fait de moi un Français.". Malgré ses tentatives pour se réengager sous l’uniforme français Il se retrouve finalement à combattre au Tyrol avec l’armée italienne. Après des fraternisations avec les soldats autrichiens, sa compagnie est sanctionnée et envoyée dans une zone de combats terribles. Il sera gravement blessé au visage ponticelli 2 et opéré sur place sans anesthésie. Sa convalescence terminée, il repart au combat en 1918. Ses actes de bravoure durant le conflit lui vaudront la Médaille du Roi, la plus haute distinction de l'Armée italienne

Après la guerre, démobilisé, de retour en France, il redevient ouvrier puis fonde avec deux de ses frères une petite société de ramonage et de chaudronnerie qui va prospérer et devenir une multinationale (Ponticelli frères).

En 1939, à la veille de la seconde guerre mondiale, Il obtient enfin sa naturalisation. Durant le conflit, il souhaite encore se battre pour défendre « ce pays qui lui a donné à manger » .Jugé trop âgé, il s’engagera à partir de 1942 dans des actes de résistance. La guerre terminée , il continue à travailler dans sa société jusqu'à sa retraite en 1960.

ponticelli Lazare Ponticelli ne manquait jamais une commémoration du 11 novembre pour respecter la parole donnée aux copains des tranchées " Avant de passer à l'attaque, les camarades et moi on se disait : si je meurs tu penseras à moi. C'est pour ça que, depuis que la guerre est terminée, je vais tous les 11 Novembre au monument aux morts.ponticelli 3

Lazare Ponticelli avait aussi conscience de la mémoire des événements de cette guerre qui s’étiole petit à petit, c’est pourquoi, il a longtemps témoigné des horreurs de la guerre auprès des enfants des écoles en martelant entre autres «  Nous avons fait une guerre sans savoir pourquoi nous la faisions. Pourquoi se tirer dessus alors qu'on ne se connaît pas ? Il y avait des gens qui avaient des familles à nourrir » et « ne faites pas la guerre ».

Lazare Ponticelli-italien de naissance, français de préférence- a écrit ses mémoires dans un livre édité par la ville d'adoption du Kremlin Bicêtre.

 

Mise à jour 02/12/2015

 

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 00:13

Depuis hier 30 novembre, les Restos du cœur ont entamé leur 31ème campagne sur toute la France.

restos1 Suite à l’appel lancé par Coluche en septembre, la première campagne des Restos avait débuté le 21 décembre 1985 pour s’achever en mars 86. Pour mémoire, à l’époque 5000 bénévoles seront présents et 801 millions repas distribués durant l’hiver.

Par comparaison, voici quelques chiffres de la campagne 2014/2015 que vous pouvez retrouver sur le site de l’association : http://www.restosducoeur.org/

Personnes accueillies : 950 000

Bénévoles : 69200

Repas distribués : 128 500 000

Centres et annexes : 2111

Restos et Points Bébés du Cœur : 240

Nombre de bébés de moins de douze mois aidés : 37500

Montant dons et legs : 93 300 000 d’euros

En France l’un des pays les plus riches du monde, près de 9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté tel qu'il est défini au niveau européen.

Le seuil de pauvreté correspond pauvre à environ 60% du revenu médian. Depuis 2008, ce seuil est établi à 977 euros/mois pour une personne seule. L'inégalité sociale, dans notre pays, s' exprime aussi par le fait que les 30% plus pauvres disposent d' un niveau de vie huit fois plus faible que les 1% des plus riches.

Des lois existent pourtant pour lutter contre l’exclusion, celle de juillet 1998 notamment qui donne obligation de faire respecter "l' égale dignité de tous les êtres humains", principe fondateur des droits de l' homme et de toute démocratie. Les droits fondamentaux des personnes sont : le droit au travail et à la formation, le droit à l' éducation et à la culture, le droit à la protection de la santé, le droit à des moyens convenables d' existence, le droit au logement, le droit à la justice et l' exercice de la citoyenneté, le droit à la protection de la famille et de l' enfance.

Malgré tout, ces droits vitaux sont encore loin d’exister pour de nombreuses personnes qui vivent dans des conditions extrêmement difficiles voire le campement 1 dénuement le plus complet : alimentation, insalubrité des logements, problèmes de santé non traités, absence de travail ou emplois précaires pour ceux que l’on nomme dorénavant les nouveaux travailleurs pauvres.

Les plus touchés par la pauvreté sont les familles monoparentales et les jeunes de moins de 30 ans, et surtout les moins de 25 ans qui ne peuvent bénéficier du RSA (Revenu de solidarité active). Les familles monoparentales soit 15 % de la population française, représentent environ 31 % des personnes accueillies aux Restos du Cœur.

restos 3 Les chiffres parlent d’eux-mêmes et la vocation de l’association fondée par Coluche « d' aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l' accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu' à toute l' action contre la pauvreté sous toutes ses formes » est malheureusement toujours d’actualité  30 ans après son lancement.

restos2 L' esprit Restos, si bien reproduit chaque année dans le spectacle des Enfoirés  est résumé dans la Charte des Bénévoles que chacun s' engage à respecter :

Respect et solidarité envers toutes les personnes démunies.

Bénévolat, sans aucun profit direct ou indirect.

Engagement sur une responsabilité acceptée.

Convivialité, esprit d' équipe, rigueur dans l' action.

Indépendance complète à l' égard du politique et du religieux.

Adhésion aux directives nationales et départementales.

Aussi n’oublions pas, ils comptent sur Nous, sur Vous.

 

Source : http://www.restosducoeur.org/restos

mise à jour du 01/12/2015

POUR INFOS :

DATES CLÉS 2015-2016

  • Ouverture de la 31ème campagne d’hiver

Début de la 31ème campagne d’hiver des Restos le lundi 30 novembre 2015.

  • Concert des Enfoirés 2016

Du mercredi 20 au lundi 25 janvier 2016 au AccorHotels Arena de Paris (75).

+ D’infos sur www.enfoires.fr

  • Collecte Nationale – Mars 2016

La grande Collecte Nationale des Restos du Cœur aura lieu les vendredi et samedi 11 et 12 mars 2016 dans la plupart des grandes et moyennes surfaces.

  • Diffusion TV et sortie CD/DVD des Enfoirés « Sur la Route des Enfoirés »

Le concert des Enfoirés 2016, sera enregistré au AccorHotels Arena de Paris et sera diffusé courant Mars sur TF1 (date à confirmer). Dès le lendemain de la diffusion, les doubles CD et DVD des Enfoirés seront disponibles dans tous les points de vente et kiosques. Chaque CD ou DVD vendu, ce sont 17 repas offerts aux Restos du Cœur.

  • Fin de la 31ème campagne d’hiver - Mars 2016

La campagne d'hiver des Restos prendra fin le 20 mars 2016.
Mais une distribution alimentaire partielle sera assurée tout l'été (intercampagne), tout comme l'ensemble des autres activités de l'association (repas chauds, aide aux gens de la rue, logement, insertion par l'emploi, activités culturelles, etc.)

Repost 0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 14:27

Quand ils auront coupé le dernier arbre,

Pollué la dernière rivière

Et pêché le dernier poisson

Alors ils s'apercevront que l'argent ne se mange pas.

La terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre.

SITTING BULL Chef sioux (1831-1890), vainqueur de la bataille de Little Big Horn en juin 1876 contre le sinistre Général CUSTER

 

COP 21
COP 21
Repost 0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 23:01
27 novembre 2015

& Laïcité

“Le silence est un hommage que la parole rend à l'esprit.”

Repost 0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 17:22

23 novembre 1970, Premier numéro de CHARLIE HEBDO

Un nouvel hebdo satirique assurant la relève du journal Hara-Kiri une semaine après l'interdiction par Raymond Marcellin, alors ministre de l'intérieur de l'époque, le 16 novembre.

Hara kiri avait titré dans son numéro 94 resté dans les annales :'bal tragique à Colombey:1 mort" à la suite du décès de Charles de Gaulle survenu le 9 novembre 1970.

Naissance de Charlie Hebdo

Et "Mort aux Cons"

-Vaste programme répondait en son temps le même Général  de Gaulle, qui en avait traîné plus d'un dans ses paquetages durant sa longue carrière militaire et politique.

Ces mêmes cons en pire, beaufs à la Cabu, que le journal fustigeait allègrement chaque semaine qui sont passés du statut d'authentiques indifférents, de contempteurs à fans absolus de la dérision et de l'humour noir de Charlie en suivant la ruée moutonnière.

Surfant sur la vague de l'émotion, ils se sont empressés de s'agiter,  d'aller acheter, voire de s'abonner après les attentats de Charlie hebdo en janvier 2015, pour se donner l'illusion de ne pas en être alors qu'ils n'avaient certainement jamais lu un seul article de l'hebdo auparavant.

Je souffre encore en me remémorant les écoeurantes scènes de bousculades hystériques pour acquérir le premier hebdo post- attentats.....

Tant mieux pour le finances de Charlie hebdo, mais j'éprouve un certain malaise à penser que ces cons là parcourent le même canard que moi lorsque je l'achète.

D'un autre côté, je me dis qu'ils sont trop cons pour comprendre et qu'ils doivent juste se le procurer pour les apparences.

Décidément, comme le chantait Brassens, le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con.

Repost 0