Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 17:24
jack.jpgEntre le 31 août et le 9 novembre 1888, l’Angleterre connait une série de crimes défrayant la chronique  par la cruauté des actes pratiqués sur les corps retrouvés mutilés des victimes autant que par le jeu du chat et de la souris entre l’assassin et la police à travers la presse avide de pourvoir ses lecteurs en sensations fortes.
Le premier des 5 crimes a lieu comme tous les autres dans le quartier extrêmement pauvre de l’est de Londres, White Chapel. Dans la nuit du 31 août, on retrouve le corps d’une prostituée, égorgée et éventrée. C’est un autre point commun dans l’affaire: toutes les victimes à venir imputées à Jack l’éventreur seront des prostituées jack1.jpgoccasionnelles.
Très tôt, une certaine presse quotidienne déjà avide d’affaires sordides pouvant doper ses ventes se saisit de l’histoire, d’autant que les mobiles du tueur demeurent inconnus. Le mystérieux assassin nargue la police en envoyant des lettres, une quinzaine en tout, directement à Scotland yard ou aux journaux en signant « Jack the riper ».
Certains historiens prétendent que jack2.jpgle surnom de jack l’éventreur est l'invention d'un journaliste flairant le bon filon et voulant donner plus de retentissement à l’affaire.
Toujours est-il que la nature des différents meurtres, la plupart en pleine rue ou dans des endroits semi- publics ainsi que la dextérité chirurgicale dont fait preuve l’assassin suscitent effroi et admiration dans la population.
Les meurtres se multiplient et la police reste impuissante. L’assassin continue sa sinistre besogne en découpant ses victimes, emportant parfois avec lui certains organes. Plusieurs suspects sont arrêtés par erreur et relâchés.jack4.jpg 
Les policiers ne parviendront jamais à élucider le mystère de jack l’éventreur car les meurtres s’arrêtent aussi soudainement qu’ils ont débuté par une dernière victime, chez elle cette fois ci, le 9 novembre 1888.
jack5.jpgDepuis, policiers, journalistes et divers auteurs en mal de reconnaissance suivent des pistes pour éclaircir l’histoire, donnent leurs avis, publient les résultats de leurs enquêtes sur l’identité probable de ce tueur en série et ses mobiles.
On retrouve donc tour à tour comme accusé potentiel et plausible : le médecin de la reine, le prince héritier de la jack7.jpgcouronne Albert Victor, le peintre Walter Stickert en raison de la ressemblance de ses oeuvres avec les meurtres et de certaines lettres retrouvées chez lui.
D'autres hypothèses voient également le jour car certains désaxés s’attribuent les crimes de jack l’éventreur à l'instar du docteur Cream lors de son exécution.
Certains indices orientent les soupçons vers un médecin charlatan ayant émigré vers les Etats-Unis à la période où s’arrêtent les meurtres à Londres. Sa trace est retrouvée dans l’Ouest américain car des crimes de même nature se produisirent après son arrivée aux USA.
Plus récemment, la piste est repartie dans une autre direction celle d’une femme, peut-être apprendrons- nous dans quelques temps que Jack l’éventreur était en réalité Jackie.

jack3.jpgjack6.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JACQUELINE 19/08/2015 08:50

Pol...je suis heureuse de te retrouver!!
Je ne souscris pas à l'hypothèse de Jackie!! I'm Jackie!!! :-))))))))