Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 14:46
arlstevenson9.jpgQui de nous ne se souvient pas avoir rêvé, tout gamin, de partager les aventures extraordinaires de Jim et du terrible capitaine Flint à la lecture de l île au trésor ?
 
Son auteur, Robert Louis Stevenson est surtout resté célèbre pour cet ouvrage. On oublie souvent qu’il a également produit de nombreux autres écrits parmi lesquels le non moins fameux Dr Jekyll et Mr Hyde ou bien encore les récits de ses innombrables voyages tel : Les squatteurs de Silverado ou   Voyage avec un âne dans les Cévennes.
arlstevenson1.jpgRobert Louis Stevenson est né le 13 novembre 1850 à Edimbourg en Ecosse. Sa mère malade peine à s’occuper de lui et son père, célèbre et très demandé ingénieur, est très souvent absent du domicile,  aussi plusieurs nourrices vont-elles se succéder pour son éducation. Agé de deux ans il tombe lui aussi très gravement malade, il  souffre de graves problèmes respiratoires. Il gardera pour toujours  une santé précaire en rien améliorée par le climat humide d’Edimbourg. Sa maladie et les nombreuses poussées de fièvre qui l’accompagne l’empêchent souvent de sortir, sa nourrice pour le distraire, lui fait la lecture pendant de longues heures. Il se passionne pour ces récits d’aventures.
Pour tenter d’améliorer par des cures  la santé de sa mère également atteinte  de problèmes pulmonaires, la famille fait de nombreux voyages et séjours à l’étranger (Allemagne, sud de la France, Italie) .Cette situation rend encore plus chaotique la scolarité de Stevenson déjà perturbée par ses nombreux soucis de santé et par le peu d’intérêt qu’il y accorde. Il se rêve écrivain depuis tout petit.
Un temps obligé de suivre la voie paternelle, il entre à l’université pour devenir ingénieur. Finalement, il se arlstevenson4.jpglibère un peu  de l’emprise de sa famille et mène une vie d’étudiant plutôt agitée en compagnie de son cousin et ami Rob. Il va alors délaisser la voie tracée par son père pour s’orienter vers des études de droit tout en continuant à écrire et publier des nouvelles dans différentes revues. Son diplôme d’avocat en poche malgré tout, il ne va jamais exercer, mais se met à voyager à travers la Belgique la Suisse et la France. Il aime la France, sa culture, sa cuisine,  Il y rencontre la femme de sa vie à Barbizon, une artiste peintre américaine, Fanny Osbourne, mère de famille et mariée. Scandale dans la famille quand Robert veut l’épouser et la suivre  aux Etats –Unis où elle repart pour obtenir le divorce. Son père menace de lui couper les vivres, il n’a pas les moyens de suivre sa dulcinée pour le moment. Dépité, il va partir faire son tour des Cévennes en compagnie aaane.jpgde l’ânesse Modestine. Une aventure à cette époque que Stevenson va publier en 1879 sous le titre bien connu pour nombre de randonneurs Voyage avec un âne dans les Cévennes ».Un sentier retrace d’ailleurs son parcours (chemin de Stevenson GR 70)
En  1879 ll part enfin en Californie rejoindre sa belle et  l’épouser au début de 1880.Après un long voyage de noces dans les montagnes, il est de retour en Europe, éternel voyageur dans l’âme, il va se poser quelque peu arlstevenson11.jpget passer près de deux ans dans le sud de la France, cherchant un endroit propice à améliorer sa santé toujours défaillante. L’île au trésor, son premier roman d’aventures, d’abord diffusé en feuilleton puis publié en 1883 lui vaudra de connaître la consécration. Finalement, après le décès de son père, il s’en retourne aux Etats-Unis en 1887où  il est traité comme une star montante de l’écriture suite au succès de sa nouvelle Dr Jekyll et Mr Hyde parue l’année précédente.
C’est en 1890, sa santé déclinant encore qu’il s’installe définitivement aux îles Samoa, là le climat lui permet arlstevenson2.jpgun regain de forme. C’est un défenseur acharné des samoans qui vont lui vouer un véritable culte et lui trouver le surnom qui lui sied à merveille Tusitala (« le conteur d'histoires »). Il meurt sur l’île en 1894.Conformément à ses souhaits, il est enterré face à la mer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Derfel 23/11/2007 11:31

Un bien bel article, complet au demeurant. Me voici replonger si soudainement dans l'île au trésor de ma plus prime jeunesse. Je vois mon petit bonhomme grandir jour après jour et me dit qu'il sera bientôt temps de lui parler de la jambe de bois de ce brave Silver. Continue à nous enchanter. Excellent week-end.

Arc-en-ciel* 22/11/2007 02:02

J'ai bien plaisir à découvrir cet auteur, les aventuriers écrivains m'ont toujours fait rêver, si on me demandait quel personnage aimeriez vous être dans une autre vie je demanderais à être aventurier écrivain ! ! !
Bizou Pol !

norbert 21/11/2007 22:40

bonne soirée "tusitala" POL

augusta 21/11/2007 22:07

passionnant ton article....le chemin de Stevenson idée de rando à retenir...
à lire la biographie de son épouse "Fanny Stevenson" d'Alexandra Lapierre...une merveille...
@+

kermamini 20/11/2007 22:49

rien à voir avec ce billet très intéressant, je voulais juste ajouter un ou des mots à la longue liste...tour de passe passe. Bises, Pol.