Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 16:55
Tire-au-flanc:

Tire-au-flanc, c’est en tentant de faire le recensement complet de tous les mots  et de toutes les expressions sauvés jusqu’à présent que je me suis arrêté sur celle-ci. 
Tire-au-flanc à notre époque ou le juste mot est travailler plus.Quelques jours seulement  après atire-au-flanc.jpgles premiers mouvements sociaux de cette nouvelle ère qui s’est ouverte pour notre pays il y a à peine six mois (eh oui même pour vous qui avez bien voté cela vous semble une éternité), quelle provocation donc que ce tire-au-flanc dans ce pays de labeur (travailleuse de seconde génération), mais d’où sort donc cette expression ? 
Merci, c'est une excellente question et je me remercie de me l'être posée.
tire-au-flanc est donc une expression qui nous vient de notre chère armée, au temps glorieux  où l’on pouvait se faire zigouiller en vrais hommes face à l’ennemi. Le temps béni où les deux armées se mettaient face à face pour se rentrer dedans après s’être copieusement arrosé de plomb, on y allait à la baïonnette, à l’épée, la lance, au couteau que sais-je encore, avec les dents pour ceux à qui il en restait, en plein cœur de la mêlée, ça bastonnait à tout va. Ah c'était le bon temps ces champs de batailles garnis de dépouilles, de moribonds par milliers, de toute cette chair à canon étalée quand ces salauds de pacifistes n’étaient pas encore là pour nous gâcher la fête.
Bref, dans une bonne guéguerre, il y avait un front où ça cognait duraille avec une espérance de vie égale à la racine carrée de zéro et les flancs où c’était un peu moins chaud, où l’on pouvait souffler un peu en espérant,atireau.jpg en attendant que les choses se calment un poil ;  l’endroit rêvé pour certains mauvais esprits qui tenaient un peu plus à leur peau. Et mieux encore que les flancs, pour les plus doués les arrières et ceux là on les a surnommé rapidement les tire-au-cul.

Camarade, choisis bien ta place , y'aura pas des médailles posthumes pour tout le monde.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oncle Dan 02/11/2007 14:59

Excellent article. Il y a aussi ceux qui tirent dans le tas ;~)

Arc-en-ciel* 01/11/2007 03:44

Un ton cynique pour dénoncé le cynisme de la guerre ! j'aime bien le com' de Bertdo ! c'est vrai ça !
"mourir pour des idées l'idée est exellente, j'en connais qui sont morts de ne l'avoir point eu" !...

Urban :0008: 27/10/2007 23:27

Aujourd'hui le tire au flanc c'est le petit malin qui a la combine pour toujours faire croire qu'il est occupé au boulot alors qu'il glande :-D Bon dimanche Pol ;)

siratus 27/10/2007 18:01

Nous avons la chance en Europe de vivre paix. On devrait y penser plus souvent.
Gros bisous , Pol :0010:

bertdo 27/10/2007 17:54

Si j'avais été sur un champ de bataille de bataille, je n'aurais été ni un tire au flanc , ni un tire au cul.
Je me serais tiré tout simplement. Je suis trop lâche pour mourir pour les autres.
Vive la vie.