Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 19:26
Le 25 août 1944, le Général Von Choltitz remet la capitulation des forces allemandes de la capitale française aux lib--7.jpgmains du général Leclerc. Paris est Libre !
lib--.jpgLa libération de paris est entamée le 10 août 1944 avec la grève déclenchée par les cheminots bientôt suivis par les gendarmes, police, les postiers pour parvenir à une grève générale le 18 août.
Le débarquement de Normandie et la progression des alliés sont à l ‘origine de ce mouvement populaire pauvrement armé. Des barricades se dressent dans les rues et des combats sporadiques ont lieu contre les allemands et la Milice notamment à la préfecture de police. La banlieue parisienne n’est pas en reste, partout lib--1.jpgembuscades et combats se multiplient. Le20 août, une trêve est conclue entre les deux camps pour évacuer les blessés mais les combats s’intensifient.
Le 24 août, c’est l’insurrection populaire générale, les combats font rage et le pire est à craindre car Hitler a donné à Von Choltitz l’ordre de réduire la ville en cendres en cas de défaite.
Pendant ce temps, De gaulle et le Général Leclerc essaient de convaincre les américains de soutenir les insurgés parisiens commandés par Rol-Tanguy et Chaban-Delmas. Les alliés veulent éviter à tout prix de perdre lib--3.jpgde temps avec la libération de Paris pour foncer vers l’Allemagne. Finalement, Le général Leclerc force leur décision les américains en envoyant une partie de la célèbre 2ème division blindée française qui entre dans la capitale le 25 août 1944 par les portes d’Italie et d’Orléans.
L’issue des combats ne faisant plus aucun doute, mais désobéissant aux ordres d’Hitler, Von Choltitz va signer la capitulation des forces d’occupation devant la gare Montparnasse à 15 h30.
De gaulle arrive à peine une heure plus tard et se rend à L’hôtel de ville où il prononce son discours resté dans les mémoires : « Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! »
libe5.jpgLe lendemain,  après son installation comme chef du gouvernement provisoire, il descendra triomphalement les Champs-Élysées sous les hourras de plus de deux millions de personnes
Le drapeau tricolore flotte à nouveau sur l’Arc de Triomphe.lib--2.jpg
76 soldats de la 2ème D.b et prés d'un millier d'insurgés ont perdu la vie au cours des combats
lib--4.jpglib--4.jpglib--6.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

trublion 26/08/2007 13:52

COMME QUOI LHISTOIRE TIENT PARFOIS A PEU DE CHOSE§

sumi 26/08/2007 09:46

TU AS RAISON IL FAUT RAPPELER LES EVENEMENTS PASS2?LA MEMOIRE FOUT LE CAMP@+

:0019: Bruno 26/08/2007 08:34

Merci de ce petit rappel historique. Bon dimanche.