Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 18:07
actiond6.jpgA partir d’aujourd’hui 2 août, Nathalie Ménigon,l’une des figures historique et emblématique du groupe Action Directe (AD). Victime en prison de deux accidents cérébraux qui l’ont laissé partiellement handicapée, elle devrait bénéficier d’un régime de semi-liberté qui lui permettra de travailler la journée avant de retourner en prison le soir.
Action Directe est un mouvement politique français d’extrême gauche né à  la fin des années 1970 qui a revendiqué de nombreux attentats, hold –up ainsi que l’exécution de plusieurs personnalités principalement en France.
Certains de ses membres sont arrêtés au début des années 80 après des attentats contre des symboles du grand patronat et de  l’état qui n'on fait que des dégâts matériels. Puis après l’amnistie voulue par François Mitterrand, la majorité des membres d’action directe renonce à la violence tandis qu’une minorité se radicalise et entre dans la lutte armée tout en se rapprochant d’ autres groupes révolutionnaires telle la Fraction Armée Rouge (bande à Baader)ou les brigades rouges italiennes…
Après sa dissolution et son interdiction prononcée par le gouvernement en 1982, ses membres entrent dans la clandestinité.
Jusqu’à leur arrestation dans le Loiret en 1987, Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron, et Georges Cipriani, les principaux leaders du groupe vont régulièrement faire la une des journaux (attentats, Hold-up, assassinats du général Audran responsable des ventes d'armes de l'État français en 85, de Georges Besse, PDG de Renault en 86……).
actiond1.jpgactiond2.pg.jpgactiond4pg.jpgactiond3.pg.jpg
Les membre du groupe Action Directe sont jugés par une cour spéciale et condamnés tous les quatre à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine incompressible de 18 ans qui a pris fin en 2005.
Toutes les demandes de libération anticipée des autres membres du groupe ont été rejetées
Seule,  Joëlle Aubron en 2004, atteinte d’une tumeur au cerveau et décédée en 2006, a fait l’objet d’une suspension de peine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christel/seuleaumonde 03/08/2007 18:31

merci de ta visite dans mon univers! bonne soirée, christel

gold 03/08/2007 17:30

D'acc' avec Fernando......et puis maintenant on baisse le froc devant Kadhafi alors qu'il a des centaines de morts sur la conscience.
mais bon, les victimes d'AD ou des BR étaient des people.
Ceux de lockerbie n'étaient que des plébéïens.

vinnce 03/08/2007 12:27

Doit on tuer pour des idées??? comme Môa une pensée aux victimes

Moa 03/08/2007 11:29

Hello ;-)
J'ai lu un com. ci-dessus qui me laisse pantois.
Oui, tristes souvenirs et pensées aux victimes.

Bon wk à toâ, à bientôt.

M鬵sine 03/08/2007 10:12

Merci pour ton passage sur mon blog et je constate que le tien et très intéressant ... Effectivement, je me souviens de cette affaire, triste affaire d'ailleurs ... Bonne journée à toi et à bientôt,