Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 14:12
Elémentaire , mon cher Watson !
 
Sir Arthur Conan Doyle est né le 22 mai 1859 à Édimbourg, c’est un écrivain écossais resté célèbre pour avoir imaginé le personnage de Sherlock Holmes. Pourtant, Il a également publié de nombreuses nouvelles, des pièces de théâtre , des récits de science-fiction et de la poésie .sherlock.jpg
Après des études de médecine pendant lesquelles il rencontre Joseph Bell qui lui servira de modèle pour son héros ,Conan Doyle s’installe comme médecin, mais le manque de clientèle lui laisse tout loisir pour sa passion l’écriture.
Le personnage de Sherlock Holmes apparaît pour la première fois en 1887 dans une nouvelle, sous le titre « une étude en rouge » qui est, après bien des refus, publiée dans le Beeton's Christmas Annual , et passe totalement inaperçue .Ce n’est qu’en 1891 que le succès viendra. Conan Doyle, est alors éclipsé par son héros. Des gens lui écrivent même au domicile supposé de Holmes ,221 b Baker Street, qui deviendra un musée, il décide alors de faire mourir ce héros encombrant en 1893.Tollé général des admirateurs, il ne le ressuscitera qu’en 1901 contre une somme d’argent colossale. Conan Doyle est anobli en 1902.
 La dernière aventure de Sherlock Holmes date de1927 (l'Aventure deShoscombe Old Place)
Conan Doyle meurt d’une crise cardiaque en 1930, après avoir publié 56 nouvelles et quatre romans consacrés à Sherlock Holmes.
Ces aventures de Sherlock Holmes, qu’il considérait comme purement alimentaires lui ont permis de passer à la postérité.

baker-street.jpgbaker-street1.jpgbaskerville1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Grise Te Mange 24/05/2007 19:38

Elementaire, mon cher Pol.