Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : demain sera un autre jour(peut-être)
  • demain sera un autre jour(peut-être)
  • : Demain sera un autre jour: des mots et leur histoire, de l'actualité, de l'humour(tel que je le conçois),des barbus moustachus et parfois la pensée du jour .
  • Contact

Recherche

22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 17:22

23 novembre 1970, Premier numéro de CHARLIE HEBDO

Un nouvel hebdo satirique assurant la relève du journal Hara-Kiri une semaine après l'interdiction par Raymond Marcellin, alors ministre de l'intérieur de l'époque, le 16 novembre.

Hara kiri avait titré dans son numéro 94 resté dans les annales :'bal tragique à Colombey:1 mort" à la suite du décès de Charles de Gaulle survenu le 9 novembre 1970.

Naissance de Charlie Hebdo

Et "Mort aux Cons"

-Vaste programme répondait en son temps le même Général  de Gaulle, qui en avait traîné plus d'un dans ses paquetages durant sa longue carrière militaire et politique.

Ces mêmes cons en pire, beaufs à la Cabu, que le journal fustigeait allègrement chaque semaine qui sont passés du statut d'authentiques indifférents, de contempteurs à fans absolus de la dérision et de l'humour noir de Charlie en suivant la ruée moutonnière.

Surfant sur la vague de l'émotion, ils se sont empressés de s'agiter,  d'aller acheter, voire de s'abonner après les attentats de Charlie hebdo en janvier 2015, pour se donner l'illusion de ne pas en être alors qu'ils n'avaient certainement jamais lu un seul article de l'hebdo auparavant.

Je souffre encore en me remémorant les écoeurantes scènes de bousculades hystériques pour acquérir le premier hebdo post- attentats.....

Tant mieux pour le finances de Charlie hebdo, mais j'éprouve un certain malaise à penser que ces cons là parcourent le même canard que moi lorsque je l'achète.

D'un autre côté, je me dis qu'ils sont trop cons pour comprendre et qu'ils doivent juste se le procurer pour les apparences.

Décidément, comme le chantait Brassens, le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rebecca G. 22/11/2015 18:34

* comme vous...

Rebecca G. 22/11/2015 18:34

Bon, moi je déplore le massacre qui a eu lieu, bien sûr, mais je n'ai jamais aimé l'humour de ce journal... Genre je mets les pieds dans le plat bien lourdement, tellement lourdement que ça en devient... con, justement!!! Et que ne l'ayant pas aimé avant, je ne l'aime toujours pas après et je ne me suis pas abonnée. Je vous rejoins donc au final, car vous je n'aime pas les gens qui retournent leur veste en même temps que le vent... Excellente soirée! :)